lundi 31 octobre 2016

{Chronique} The Book of Ivy, tome 1








Auteur : Amy Engel
Editions : Lumen
Collection : -
Date de parution : 5 mars 2015
Nombre de page : 342 pages








Voilà cinquante ans qu'une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d'une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des Etats-Unis d'Amérique s'est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd'hui, les fils et les filles des adversaires d'autrefois sont contraints de s'épouser, chaque année, lors d'une cérémonie censée assurer l'unité du peuple.
J'ai seize ans cette année, et mon tour est venu.
Je m'appelle Ivy Westfall, et je n'ai qu'une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu'on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me préparer pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche...
Bishop doit mourrir. Et je serai celle qui le tuera.
Née pour trahir et faite pour tuer... Sera-t-elle à la hauteur ? A la fois histoire d'amour torturée, thriller psychologique et dystopie cruelle, The Book of Ivy vous entraîne dans un compte à rebours dont vous ne sortirez pas indemnes. 

Mon avis

J'avais ce livre dans ma PAL depuis un moment, et sans trop savoir pourquoi, je repoussais le moment ou j'allais l'en sortir. J'avais pourtant vu de nombreux avis sur ce roman, et ils étaient plutôt positifs, mais je ne me lançais pas. 

Dans cette histoire, nous allons rencontrés Ivy, et l'heure de son mariage à sonné. Dans sa société, les jeunes adolescents sont contraints de se marier à 16 ans, avec un individu leur correspondant. Le choix est fait via différents tests, et Ivy va devoir épouser Bishop, le fils du président. Seulement voilà, depuis toujours, la famille d'Ivy et celle de Bishop n'ont pas du tout la même façon de concevoir la société. Ils ont toujours été opposés dans les différents histoires politiques de leur société, et Ivy représente la chance de pouvoir changer les choses. Depuis qu'elle est née, elle a été formée pour tuer, et plus précisément, pour tuer Bishop. Sa mission est simple : elle devra l'épouser, gagner sa confiance, et le tuer. Ensuite, il faudra tuer le président lui même, retourner la société pour que le père d'Ivy puisse prendre le pouvoir et façonner la nouvelle société à son image. Mais... Ivy y parviendra-t-elle ?

Cette chronique va être assez rapide, puisqu'avec ce livre, j'ai frôlé le coup de coeur. En effet, j'ai tout adoré. Des personnages, jusqu'a l'intrigue, en passant par le déroulement des évènements et les retournements de situation, j'ai vraiment tout aimé. Evidemment, parmi tous les personnages, mon préféré est Bishop, et je pense que c'est ce qui est d'ailleurs recherché par l'auteure. Bishop fait largement penser à l'homme parfait. Patient, à l'écoute, aux petits soins, d'un soutien sans faille, le coeur sur la main, bref... Il a une part de mystère, mais en dehors de ça, je ne lui ai pas trouvé de défauts. En second arrive Ivy. Ivy est une jeune femme troublée je dirai, probablement à cause de son éducation. Mais même si on a du mal à y croire, elle se trouve être indépendante, et prête à assumer ses choix. Bizarrement, j'ai aussi apprécié le président, même si j'aurai pensé le détester. Par contre, je n'ai pas aimé la personnalité de la famille d'Ivy, et chaque fois que je lisais quelque chose les concernant, ça avait tendance à m'énerver.

J'ai été relativement surprise par la fin. Même si beaucoup l'avait vu venir, ce n'était pas du tout mon cas. Je pensais à tout autre chose, ce qui a rendu ma lecture encore plus agréable. La fin n'est pas forcément celle que j'aurai espérer, mais ce n'est pas non plus la catastrophe qui aurait pu se passer. Le tome 2 est sur ma WL, et j'ai vraiment hâte de mon plonger dans la suite de ce roman que je ne peux que vous conseiller. L'histoire est vraiment top, et le livre vaut vraiment la peine d'être lu.

samedi 29 octobre 2016

{Chronique} Immaculée








Auteur : Katelyn Detweiler
Editions : Robert Laffont
Collection : Collection R
Date de parution : 17 mars 2016
Nombre de pages : 404 pages







Mina a dix-sept ans. Elle est vierge. Et enceinte.
Première de la classe, bien dans sa peau et dans sa famille, Mina sort avec le garçon le plus ambitieux du lycée. Mais le jour où elle se découvre enceinte - alors qu'elle n'a jamais fais l'amour -, son monde bien ordonné chavire. Personne ou presque ne croit en sa virginité. Pour son père, le coupable est son petit ami ; ce dernier, lui, est persuadé qu'elle l'a trompé.
L'histoire de la grossesse de Mina va se répandre comme une traînée de poudre. Pour certains elle est une hérétique, tandis que, pour d'autres, les miracles sont possibles et l'enfant à naître de Mina sera le plus grand de tous... Et vous, dans quel camp vous rangerez-vous ?

Mon avis

Quand j'ai acheté ce livre, je n'avais lu ni vu aucun avis sur ce dernier. J'ai aimé la couverture, le résumé m'a semblé intéressant, alors je n'ai pas réfléchis outre mesure et je me suis lancée. Malheureusement, et je préfère vous le dire maintenant, ça n'a pas marché...

Dans ce roman, nous allons rencontré Mina, jeune lycéenne qui à tout pour être heureuse : une famille aimante et présente, deux amies qui sont comme deux soeurs, toujours prête à faire les quatre cent coups, un petit ami aimant et incroyablement ambitieux, une vie presque toute tracée, d'excellent résultats à l'école. Bref, dans la vie de Mina, tout va bien. Enfin... Tout allait bien. Puisque malheureusement, Mina va découvrir qu'elle est enceinte. Mais comment cela peut-il être possible lorsque nous sommes vierge ? Mina ne comprend pas. Elle va en parler à ses amies, puis à sa famille, puis à son petit ami, et la nouvelle va se répandre très vite... Et très rares sont les personnes qui croient en sa virginité. Mina va se retrouver seule ou presque pour affronter cette dure épreuve, et elle va devoir se confronter à de nombreux obstacles. Mais ce bébé, d'où vient-il ? Qui est-il ?

Alors voilà... Comme je vous le disais au tout début de ma chronique, ce roman n'a pas fonctionné avec moi... Pour commencer, je ne me suis pas attachée à Mina, et pourtant, c'est le personnage principal de ce livre. J'ai aimé quelques personnages secondaires, sa maman principalement, et une de ses deux amies, mais c'est tout... J'ai trouvé Mina froide, distante, un personnage assez étrange finalement. Alors forcément, quand on est enceinte et vierge, je peux parfaitement comprendre que l'on soit souvent perdu dans ses pensées, mais j'ai un peu trop ressenti ça durant ma lecture.

Cependant, l'auteure à su mettre en avant les sentiments de Mina à l'égard de son bébé, et c'est sans doute cet aspect du roman qui m'a le plus touchée. On remarque très facilement l'évolution de ces sentiments, et son attachement grandissant pour ce bébé. Finalement... On découvre que Mina à un coeur, ce qui, je dois vous l'avouer, m'a semblé compromis au tout début.

Mais ce qui m'a surtout dérangé dans ce roman, c'est l'aspect religieux, bien trop présent à mon gout. En effet, si Mina est vierge et enceinte, ne serait-elle pas la nouvelle Vierge Marie ? C'est la question qui nous ai posé dans ce livre, et n'étant pas croyante et très clairement repoussé par tout ce qui touche de près ou de loin a une quelconque religion, j'ai eu beaucoup beaucoup de mal. J'ai trouvé cette aspect très présent, trop présent, et de plus en plus présent au fil de la lecture. J'ai eu du mal à terminer mon livre puisque la religion et l'aspect "divinatoire" devenaient pour moi carrément étouffant. Bon, ceci dit, ce n'est que mon avis, et si vous n'êtes pas dérangés par la religion, vous apprécierez surement ce roman qui à tout de même des qualités. Je comprend aussi le "parti pris" de l'auteure, après tout, c'est son livre avant tout et elle à eu raison d'écrire l'histoire en laquelle elle croyait. Malheureusement, ça n'a juste pas fonctionné avec moi...

Une fois encore, je le répète mais en dehors de cette aspect "religieux", ce livre à une histoire intéressante, qui aura une suite dans un second tome, et qui, je pense, pourra plaire à bon nombre d'entres vous. Je ne continuerai pas cette série ceci étant dit, pour les raisons expliquée dans ma chronique.

jeudi 27 octobre 2016

{Chronique} Ma raison de vivre, tome 1








Auteur : Rebecca Donovan
Editions : PKJ
Collection : -
Date de parution : 5 mars 2015
Nombre de page : 534 pages








- Et si je ne veux pas être ami avec toi ?
- Alors nous ne serons pas amis.
- Et si j'ai envie d'être plus qu'un ami ?
- Alors nous ne serons rien du tout.

Emma a tout fait pour empêcher Evan d'entrer dans sa vie. Non parce qu'il la laisse indifférente, bien au contraire, mais parce que personne ne doit savoir. Savoir qui elle est vraiment, quelle est son histoire et, surtout, ce qui l'attend tous les soirs, quand elle rentre chez elle...

Mon avis

J'ai entendu parler de ce livre à plusieurs reprises sur internet. Les blogs, les vidéos, tout le monde en faisait l'éloge. J'étais en pleine panne de lecture, et quand j'ai décidé de me tourner vers ce dernier, j'ai eu un peu peur que sa taille m'empêche de l'apprécier. Au final, je me suis trompée...

Dans cette histoire, nous allons rencontrer Emma. Emma est une jeune lycéenne qui n'a pas eu la vie facile. Elle perd son père assez jeune, et sa mère, alcoolique, ne peut la garder. Elle se verra donc confié à son oncle et à sa tante, en tant que responsables légales. Malheureusement, tout ne va pas être aussi simple... A la maison, sa vie ne ressemble en rien à la vie que la plupart des ados connaissent, et cette maison est devenu son cauchemars. Pour s'en sortir, Emma n'a qu'une seule solution : avoir de bons résultats à l'école pour pouvoir intégrer une bonne université et quitter ce foyer si néfaste. Alors à l'école, Emma donne tout ce qu'elle a. Elle multiplie les activités, obtient de très bons résultats, et y passe le plus de temps possible afin d'être le moins souvent possible chez elle. Seule sa meilleure amie, Sara, est à peu près au courant de ce qui se passe chez Emma au quotidien. Jusqu'au jour ou Evan va se mêler à la vie d'Emma...

Ce livre à été un véritable coup de coeur pour beaucoup de lecteurs et lectrices, et de mon côté, même si je l'ai adoré et qu'on en est pas loin, ç'en n'est pas un. Je ne pourrai d'ailleurs dire pourquoi, peut être que si je ne sortais pas d'une panne lecture, mon avis aurait été différent puisque je n'ai rien à reprocher à ce livre. Il est vrai que c'est une petite pépite. Les personnages sont incroyablement attachants, surtout le trio Emma, Sara, Evan. On déteste la famille d'Emma au moins autant qu'elle, et on a juste envie de prendre Emma sous notre aile tout le long du roman.

La plume de l'auteur est intéressante. Simple, douce, sans prise de tête, ce livre peut se lire à n'importe quel moment de la journée, on est sur qu'une fois dedans, on aura du mal à le lâcher. L'histoire aborde des sujets touchants, et il y en a plusieurs, mais je ne veux pas trop en dire à ceux et celles qui ne l'ont pas encore lu alors je ne m'étendrais pas sur le sujet. Au final, ce livre est tellement prenant qu'une fois qu'on referme ce premier tome, on brule d'envie de lire le second à la suite.

Je n'ai pas voulu me lancer dans la lecture du second tome tout de suite, pour la simple et bonne raison que j'avais peur de faire une overdose, mais je pense m'y mettre le mois prochain. J'ai très hâte de suivre la suite de l'histoire d'Emma. Si, comme moi, vous avez mis du temps à suivre la tendance et que vous n'avez pas encore lu ce roman, je vous le conseille très très vivement. C'est certes une romance, mais elle ne prend pas trop de place. Je dirai plutôt que c'es un récit de vie, pimenté d'un début de romance. Foncez !