mercredi 5 avril 2017

{Chronique} Stabat Murder








Autrice : Sylvie Allouche
Editions : Syros
Collection : -
Date de parution : 9 Mars 2017
Nombre de page : 301 pages








Comment Mia, Matthis, Sacha et Valentin, quatre jeunes pianistes, étudiants au Conservatoire national de musique de Paris, ont-ils pu disparaître sans laisser de trace, à un mois d'un concours international ? Ont-ils, sous la pression, décidé ensemble de tout plaquer ? Impossible, d'après les familles interrogées sans relâche par Clara Di Lazio. S'agit-il d'un enlèvement ? La commissaire, réputée coriace, a l'intuition terrible que dans cette enquête, chaque minute compte...

Mon avis

Dans un premier temps, je tiens à remercier mon partenaire LP conseil ainsi que la maison d'édition Syros pour cet envoi. Pour la petite anecdote, je n'avais pas prévu de recevoir ce livre, mais malgré tout, j'ai été très heureuse de pouvoir le découvrir, d'autant que la fin m'a relativement surpris.

Dans ce roman, nous sommes très vite mis dans le bain. Nous allons rencontrer 4 adolescents, Mia, Matthis, Sacha et Valentin, élèves au Conservatoire National de Musique de Paris, qui sont tous les 4 enfermés dans une pièce dans laquelle il fait tour noir. Avec eux, seulement quelques sandwichs et bouteilles d'eau. Très vite, leur proche vont s'inquiéter de ne pas les voir rentrer et va donc s'en suivre une enquête policière plutôt délicate puisqu'aucun indice n'à été laissé par le ou les ravisseurs. On le sait, en cas d'enlèvement, chaque minute compte, et le compte à rebours est lancé... Il faut à tout prix les retrouver, surtout pour la commissaire Di Lazio qui à un mauvais gout de déjà vu...

Ce livre à pour moi été une découverte, et ceux pour plusieurs raisons. Tout d'abord, je ne pensais pas le recevoir étant donné que je ne l'avais pas commande, et puis c'est le premier livre d'enquête policière que je lis (je ne suis pas fan de ce genre en temps normal), et pour finir, je n'avais jamais lu un roman de Sylvie Allouche. La plume de cette autrice est assez simple, et je ne m'étalerai pas sur ce sujet puisque je n'y ai pas spécialement trouvé de particularité. Cependant, ce que j'ai aimé ici, c'est le rythme qui est donné à l'histoire. Les chapitres sont courts, et en plus de ça, l'histoire bascule d'un lieu à un autre : dans un chapitre nous sommes dans "Le cube", pièce noir dans laquelle les adolescents sont enfermés, et dans un autre, nous nous retrouvons au commissariat. Entre temps, nous sommes passé par l'école, les lieux d'habitation des enfants, les bar, la rue, bref... Tous ces éléments donnent beaucoup de rythme à l'histoire, que je n'ai pas vu passer.

Parlons un peu des personnages. Tout comme la police, nous ne savons que très peu de choses des adolescents. Seulement qu'ils sont tous en train de préparer un grand concours de musique et qu'ils sont tous férus de piano. Certains ont un contexte familial délicat tandis que d'autre ont tout pour être heureux, ou presque. Finalement, nous allons surtout apprendre à découvrir Clara Di Lazio, la commissaire en charge de l'affaire. Cette jeune femme au passé délicat est une grande bosseuse, prête à tout pour résoudre les enquêtes qui lui sont confiés. Mais on va aussi découvrir une femme sensible, aimante, et écorchée vive. J'aurai aimé en savoir un peu plus sur les adolescents. On ne va apprendre à découvrir qu'un seul des 4 en profondeur, et j'ai trouvé ça dommage, mais ce n'a pas été plus gênant que ça.

Pour ce qui est de l'histoire en elle même, j'ai vraiment bien accroché. Enfin, au tout début j'avais peur de ne pas aimer, étant donné que c'est un genre que je ne lis pas beaucoup, et que j'avais trouvé pas mal d'incohérences. Par exemple, il y a beaucoup de comportements de la part des adolescents que j'ai trouvé illogique. Cependant, quand la fin est arrivée, je me suis vite retourné sur les fesses. Je n'avais pas du tout soupçonné le coupable, et j'étais à des lieux d'imaginer que ça pouvait être cette personne. Alors ça à redoré un peu l'image que j'avais du roman. N'oublions pas que nous sommes ici dans un roman jeunesse et que, par conséquent, certaines choses ne vont pas être aussi abouties que d'autres. Au final, d'une manière générale, c'est un roman qui m'aura permis de passer un bon moment, et je suis très contente d'avoir pu le découvrir.

Si vous aimé les romans policiers, sans trop de prises de tête pour autant et avec du dynamisme, je vous conseille de lire Stabat Murder, qui, pour mon cas, m'a donné envie de découvrir d'autres livres du même genre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire