mardi 4 avril 2017

{Chronique} Je suis ton soleil








Autrice : Marie Pavlenko
Editions : Flammarion Jeunesse
Collection : -
Date de parution : 8 Mars 2017
Nombre de pages : 462 pages









Déborah démarre son année de terminale sans une paire de chaussures, rapport à Isidore le chien-clochard qui s'acharne à les dévorer. Mais ce n'est pas le pire, non.
Le pire est-ce sa mère qui se met à découper frénétiquement des magazines ou son père au bras d'une inconnue aux longs cheveux bouclés?
Le bac est en ligne de mire, et il va falloir de l'aide, des amis, du courage et beaucoup d'humour à Déborah pour percer les nuages, comme un soleil.


Mon avis

Dans un premier temps, je souhaite à remercier très chaleureusement les éditions Flammarion pour cet envoi qui à été très soigné : un petit colis tout mignon avec tout un tas de petits cadeau. J'aurai su, j'en aurai fais une vidéo Unboxing, mais je ne pensais pas avoir droit à un aussi beau colis.

Dans ce roman, nous allons rencontrer Déborah, une jeune fille de terminale. Dés le départ, on comprend que Déborah n'a pas forcément la vie facile. Même si Eloïse, sa meilleure amie est très présente, ce n'est pas forcément le cas de ses parents, qui ont chacun des problèmes d'adulte, et pas forcément le temps de s'occuper de leur fille unique. Déborah à un autre ami, mais elle ne le sait pas dés le départ. Isidore, son chien, ou plutôt celui de sa mère. Nous allons donc suivre l'année de terminale de Déborah, ponctuée de tout un tas d'épreuves, pas forcément facile, et nous allons la voir se débattre pour s'en sortir.

La première chose qui m'a marqué dans ce roman, et probablement le plus gros point fort de celui ci, c'est la plume de Marie Pavlenko. Je n'avais encore jamais lu un de ses livres, et ça à été pour moi une révélation. J'ai d'ailleurs hâte de pouvoir en lire d'autre. Marie Pavlenko ponctue son roman de tout un tas d'expressions et de comparaisons aussi loufoques qu'incroyablement drôles. C'est un réel plaisir de la lire, justement grâce à cette particularité que l'on ne trouve que très rarement chez les auteurs. Dans chaque paragraphe, j'ai toujours trouvé un phrase, un mot, une expression qui m'a fait sourire, ou qui m'a rendu un peu triste. La capacité de cette autrice à nous faire ressentir de fortes émotions en une simple petite phrase est pour moi incroyable.

Le deuxième point fort de ce roman, c'est Déborah. Cette jeune fille m'a tellement impressionnée ! Elle est jeune, et il lui arrive tout un tas de galères, mais elle les surmonte toute, sans jamais se plaindre, sans jamais poser les deux genoux à terre. Malgré ses difficultés à l'école, ses problèmes de famille, ses amitiés difficiles, elle se bat. Toujours, toujours, toujours. Même si parfois, j'avais envie de la secouer un peu pour la faire parler, j'ai admiré tout le long du roman sa force. Et puis paradoxalement, derrière tout ça se cache une jeune femme qui à toujours "fait avec", et on découvre que c'est cela même qui à forgé son caractère.

Et puis pour finir, l'histoire en elle même... Je lisais, j'étais toujours à fond dans mon histoire, à sans arrêt me demander ce qui allait se passer. C'est une histoire qui pourrait arriver à tout le monde : avec tout un tas de complexité, mais rien d'impossible. Nous suivons Déborah dans son année scolaire, nous suivons ses amis, ses ennemis, ses difficultés scolaires, son envie de s'en sortir, ses drames familiaux, et puis... Je voyais la fin venir, j'étais sure de l'avoir deviné, j'étais sure d'une fin sans grande apothéose, sans grands retournements de situation et la... En une dizaine de ligne, à peine, l'autrice m'a complètement surprise. Et quelle à été ma surprise ! J'ai été tenu en haleine tout de le long du livre, j'étais sure de connaître la fin, alors que pas du tout... J'étais même aux antipodes. J'ai eu des frissons en lisant ses dernières quelques lignes, et même si je pleure souvent en lisant, je n'ai que très très très rarement des frissons.

Pour tout ça, merci Marie Pavlenko. Merci pour ce voyage, merci pour toutes les émotions que j'ai pu ressentir et quant à vous qui me lisez... N'hésitez plus une seule seconde. Ce livre est pour moi LA découverte de ce début d'année, et je peux parler sans aucune hésitation de véritable coup de coeur.

4 commentaires:

  1. Boooon, comment dire ? il me le faut !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui ! Il ne faut pas passer à côté de ce livre !!

      Supprimer
  2. J'ai très envie de découvrir la plume de cette auteur après avoir lu ton avis, puis aussi l'histoire^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vraiment un livre très très prenant !

      Supprimer