mercredi 7 décembre 2016

{Chronique} Walking Dead, tome 4, Amour et mort








Auteur : Robert Kirkman et Charlie Adlar
Editions : Delcourt
Collection : -
Date de parution : 2008
Nombre de page : 133 pages








Rick et son groupe de survivants ont trouvé refuge dans un ancien pénitencier. Après avoir investi et nettoyé les lieux, ils font la connaissance d'anciens détenus et découvrent alors que l'ennemi n'est pas forcément celui que 'on croit. Après avoir neutralisé la menace immédiate d'un dangereux serial-killer au sein même de la petite communauté, Rick, en leader naturel, tente d'établir les nouvelles lois d'une société à visage humain.

Mon avis

Comme je vous le disais dans la chronique du tome précédent, je prend beaucoup de plaisir à lire les Walking Dead. Ça me permet de faire une pause entre deux romans un peu imposants, et ça me permet également de découvrir une autre façon de raconter cette histoire (je rappelle que je suis également la série télévisé).

Je pense que je ne vais pas de nouveau vous résumé la saga dans son entité, étant donné que je l'ai déjà fais dans les chroniques précédentes, donc je vous y renvoi si toute fois vous venez de tomber sur cette chronique et que vous ne savez absolument pas de quoi parle cette saga. Dans ce quatrième tome, les aventures de Rick et de son groupe continu, et croyez moi, ils ne vivent pas que des belles choses. En effet, au sein de la prison dans laquelle ils ont trouvés refuges, nos héros vont devoir faire des pieds et des mains (au sens propre comme au sens figuré) pour trouver leur place et gagner le respect.

Une fois encore, j'ai pris beaucoup de plaisir à me plonger dans ce comics. Toujours aussi différent de la série, je n'ai pas l'impression de lire une histoire que je connais déjà, étant donné que les personnages, tout comme les actions et parfois même l'intrigue ne sont pas les même que dans la série TV. Les planches de ces comics sont relativement sympas. En noir et blanc tout de même, rappelons le puisque je sais que ça pourrait en déranger certains. Mais les dessins sont très réalistes, et plutôt bien fait, et c'est agréable, ça pimente encore plus l'intrigue.

Une fois encore, nous allons rencontrer de nouveaux personnages dans ce tome, mais une fois encore, ils ne feront pas vraiment parti des gentils, alors il est difficile de s'attacher aux nouveaux. Ceci dit, je me suis d'avantage attaché à ceux qui sont présents depuis le début et c'est vrai que j'appréhende de plus en plus de les voir disparaitre (croisons les doigts ;) ).

Pour terminer, l'intrigue est, dans les grandes lignes, similaires à celle de la série TV, mais il y a quelques différences quand même, ce qui n'est pas pour me déplaire. Les liens se resserrent entre les différents membres de la "famille" de Rick, et des affinités se créées. Disons qu'on entre plus en profondeur dans l'histoire à partir de ce tome je trouve.

En bref, une fois encore, c'est une lecture que j'ai apprécié et que je recommande à tous ceux qui aiment les histoires de zombies, la série TV ou les comics (ou les trois ;)).



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire