vendredi 16 décembre 2016

{Chronique} Tant que nous sommes vivants








Auteur : Anne-Laure Bondoux
Editions : France Loisir 
Collection : -
Date de parution : 25 Septembre 2014
Nombre de page : 298 pages








"Nous avions connu des siècles de grandeur, de fortune, de pouvoir. Des temps héroïques où nos usines produisaient à plein régime, et où nos richesses débordaient de nos maisons. Mais un jour, les vents tournèrent, emportant avec eux nos anciennes gloires. Une époque nouvelle commença. Sans rêve, sans désir. Nous ne vivions plus qu'à moitié, lorsque Bo entra, un matin d'hiver, dans la salle des machines."
Folle amoureuse de Bo, l'étranger, Hama est contrainte de fuir avec lui. Commence alors pour eux un fabuleux périple à travers des territoires inconnus. Leur amour survivra-t-il à cette épreuve ? Parviendront-ils un jour à trouver leur place dans ce monde ?

Mon avis

En premier lieu, c'est la couverture de ce livre qui m'a attiré. J'ai ensuite lu plusieurs avis, et ils étaient plutôt très positifs. Mais je ne m'attendais absolument pas à ça, j'ai été éblouie par ce roman, et j'ai eu un véritable coup de coeur pour cette histoire.

Dans cette histoire, nous allons tout d'abord rencontrer Hama, une ouvrière plutôt heureuse d'exercer son métier. Malheureusement, un mauvais vent souffle sur l'usine, et le travail se fait dur et de plus en plus fatigant. Un matin, Bo entre dans l'usine pour prendre le poste de Hama. Au premier regard, ils tombent fout amoureux l'un de l'autre. Avec leurs horaires complètement décalés, pas facile de se voir, alors ils peuvent profiter l'un de l'autre que le dimanche. Pour combler le manque d'Hama, Bo va sortir de plus en plus souvent, et revenir assez souvent ivre... Un matin, tellement ivre, Bo oublie de se réveiller, et ne peux pas aller travailler. Hama attend donc et continu de travailler, patientant que Bo vienne prendre son poste. Mais ce jour la, Bo arrivera trop tard...

Dans un premier temps, je vais vous parler de style de l'auteur, car je pense que c'est en grande partie grâce à ça que j'ai eu un véritable coup de coeur pour ce livre. En effet, Anne-Laure Bondoux est une véritable poète, et une faiseuse de conte. J'ai été happée par cette histoire, grâce à sa façon de nous la raconter, et grâce à ce côté très "mystérieux" qu'elle met en place. J'ai eu comme l'impression qu'Anne-Laure voulait, par moment, laissé leur intimité à Bo et Hama, et plutôt que de me déranger, ça n'a fais que renforcer mon coup de coeur. Grâce à elle, j'ai eu l'impression de vivre l'histoire de Bo et de Hama. Je me suis imaginé leur ville, je me suis prise d'affection pour eux deux, je les ai aimé, détesté, puis aimé à nouveau. J'ai eu peur, j'ai eu froid, et puis j'ai été heureuse. J'ai vécu les même émotions qu'eux, et c'est grâce à cet aspect du roman que je peux effectivement parler de coup de coeur à propos de cette histoire.

Parlons maintenant des personnages. Hama est une femme qui n'a pas froid aux yeux. Même si elle aime se "cacher" derrière son grand Bo, et même si elle aime se laisser porter par cet homme, elle ne manque pas d'indépendance. Elle sait ce qu'elle veut, et elle ne renonce jamais. Admirative, aimante, courageuse, Hama m'a beaucoup fais penser à ma maman, et c'est surement pour ça que je m'y suis autant attachée. Bo quand à lui, est assez différent. Réservé, plutôt timide, il est prêt à tout pour son Hama, même au pire parfois. Peu importe ce que les gens disent, si il le veut, il le fait. Mais derrière sa grande carrure, et son assurance, Bo manque clairement de confiance en lui, et c'est sans doute pour ça que je l'ai autant aimé. Ces deux personnages sont des personnes très réelles, à qui on peut facilement s'identifier.

Enfin, l'intrigue de ce livre m'a vraiment surprise. Je m'attendais à une histoire d'amour assez simple, assez traditionnelle. Si j'avais su ! Cette histoire n'a rien de banal. Entre réalité, fantaisie, contes, imaginaire, on se promène dans des univers tellement géniaux. Je sais, je ne fais que des éloges de ce livre, mais ça faisait longtemps que je n'avais pas eu entre les mains quelque chose d'aussi merveilleux. Il se passe énormément de chose dans ce roman, en peu de temps. L'aspect spatio-temporel est très bien mené, bien que pas toujours très évident. On se promène dans des paysages toujours plus différents, et c'est ce qui fait tout le charme de cette intrigue : on ne s'attend à rien de ce qu'il s'y passe, et c'est fabuleux.

Vous l'aurez compris, je ne peux que vous recommander très très très vivement de lire ce roman, qui, je n'en doute pas, ravira un bon nombre d'entre vous. 

2 commentaires:

  1. Je pense que ce livre pourrait totalement me plaire, surtout pour la plume poétique de l'auteur *-* !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que ce livre pourrait plaire à la quasi totalité du monde entier ^^. Si tu ne le connais pas, fonce, et dis moi ce que tu en as pensé, j'adorerai avoir ton avis :)

      Supprimer