mercredi 25 novembre 2015

{Chronique} Un père et passe








Auteur : Christophe Carrière
Edition : Michel Lafon
Collection : -
Nombre de page : 270 pages
Date de sortie : 7 mai 2015
ISBN : 978-2-7499-2385-7








Placé en nourrice depuis son plus jeune âge, William Carbonnier vit une enfant heureuse et choyée auprès de celle qui lui tient lieu de maman. Tous bascule à l'âge de neuf ans, lorsque ses parents biologiques décident de le reprendre avec eux. Or, non seulement sa mère est incapable de lui témoigner la moindre affection, mais son père se révèle être un manipulateur abusif, au passé - et au présent - des plus troupes. Cet homme si charismatique d'apparence est en réalité un pervers qui exerce sur son fils une pression psychologique proche de la torture mentale.
Mais porté par un redoutable optimisme, William n'en est pas moins déterminé à être heureux. Et sa passion pour le cinéma, de singulières expériences, ou encore de belles rencontres pourraient bien lui permettre de se libérer de cette emprise toxique et de faire face à la révélation de secrets infamants...

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier très chaleureusement les éditions Michel Lafon pour cet envoi, et plus particulièrement Noémie avec qui j'ai eu de très bon contact. Je tiens également à m'excuse pour le retard, ce livre m'ayant été envoyé il y a plusieurs semaines, j'ai mis du temps à publier ma chronique...

Je connaissais Christophe Carrière pour ses chroniques à TPMP, mais je ne connaissais pas du tout sa plume. Ce livre étant inspiré de sa vie, j'ai été beaucoup touché par son premier roman. Nous allons donc rencontrer William, qui, dés le départ, est en nourrice. Sa première nourrice ne s'occupe pas vraiment de lui, et William est plutôt en mauvaise santé : il est mal nourri, et à un retard de développement. Ses parents biologiques décident donc de le changer de nourrice et de le pacer chez Amalia, la femme d'un ami de son père. Amalia se révèle être une parfaite nourrice, a tel point que William a beaucoup de peine à ne pas l'appeler Maman. Quelques fois, ses parents viennent lui rendre visite, et William apprécie ses moments, qui ne sont pas aussi chargé d'amour que ses moments sur le canapé, le soir, avec Amalia. Mais à ses neuf ans, Amalia lui annonce une des pire nouvelles de sa vie : ses parents viennent le chercher, il part vivre avec eux. C'est un déchirement pour William autant que pour Amalia, et très vite, William n'aura cesse de regretter sa première maman... Sa vraie mère ne lui porte aucune attention, son père se révèle être méchant... William va essayer, tant bien que mal, de grandir dans ce chaos, et de continuer à vivre sa passion, bien que ses parents la trouvent ridicule...

Ce livre a été une véritable surprise pour moi... J'ai beaucoup aimé la plume de Christophe Carrière, qui ne ressemble absolument pas à la plume de quelqu'un d'autre. Très particulière, je ne saurai la décrire, mais ce roman est parfaitement écrit. On ne peut que être happé par l'histoire, même si je dois bien avoué que j'ai trouvé certains passages un peu long (mais nécessaire, ceci dit). Christophe Carrière raconte très bien son récit, il a un vocabulaire vraiment très développé, ce qui enrichie encore plus la lecture.

Pour ce qui est de l'histoire en elle même, je dois avouer qu'elle m'a tiré les larmes quelques fois, mais que, malgré sa dureté et son injustice, elle est belle, et elle est pleine d'espoir. C'est cet espoir qui tient William debout, et c'est cet espoir qui devrait tous nous tenir debout.

J'ai passé un super moment de lecture, ce n'est pas un coup de coeur, mais c'est un très bon livre, que je vous recommande à tous. Bravo Christophe !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire