dimanche 18 janvier 2015

[Chronique] Vingt et une heure







Auteur : Hélène Duffau
Edition : L'école des loisirs
Collection : -
Date de parution : 28 janvier 2015
Pages : 126 pages
ISBN : 978-2-211-21434-6








« Je suis au pain », c’est le mot banal que trouve Pauline sur la table en se levant ce matin-là.Tout dans son corps lui crie que quelque chose ne va pas. D’abord, on ne met pas autant de temps à aller chercher le petit déjeuner. Et puis, il y a Émilien qui ne se lève pas. Et qui une fois sur la plage flirte avec le danger.
Vingt et une heures, c’est le temps que va mettre la mère de Pauline et d’Émilien pour revenir ; vingt et une heures c’est aussi

le moment charnière où une jeune fille pleine de doutes apprend
à faire confiance à la vie. 

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier chaleureusement les éditions L'école des loisirs pour la confiance qu'ils accordent à mon travail en me permettant de découvrir certains ouvrages en avant première. J'ai de suite été attirée par ce synopsis, étant donné que petite, l'abandon était une de mes plus grande peur. J'avais cependant peur de m'ennuyer pendant cette lecture, et ça n'a pas du tout été le cas.

Ce livre est raconté par Pauline, jeune fille de 13 ans, qui va nous narrer une journée de sa vie. Pauline se lève un matin, et trouve un mot de sa mère lui disant qu'elle est parti chercher su pain. Elle commence donc sa journée comme elle à l'habitude de le faire, trouvant tout de même que son petit frère, Emilien, tarde à se lever. Finalement, le frère et la soeur décident de partir jouer sur la plage, mais malheureusement, les choses ne vont pas se passer comme prévues... En plus de certains imprévus, Pauline égrène les heures qui passent sans sa mère et commence à très sérieusement s'inquiéter.

J'ai été très agréablement surprise par la plume de l'auteur, c'est d'ailleurs la première chose qui m'a marqué en lisant ce livre. D'une douceur incroyable, on a presque l'impression de lire un poème de 126 pages. J'ai rarement été aussi rapidement subjuguée par une plume, et cet élément constitue à mon sens le plus bel atout du livre. 

J'ai aussi beaucoup aimé les personnages, aussi bien Pauline, que j'ai trouvé très mature et très intelligente, qu'Emilien, petit frère taquin qu'on aurait tous et toutes voulu avoir. Pauline est un personnage qui à vraiment la tête sur les épaules, et ça fais plaisir à voir. On suit dans ce roman toute ses réflexions personnelles, et j'ai beaucoup aimé sa personnalité.

Je n'ai pas vraiment trouvé de défaut à ce livre, il y a seulement quelques rares longueurs que l'auteur aurait peut être pu éviter, mais l'écriture est tellement de qualité que l'on prend plaisir à lire toutes les lignes de ce livre. C'est une très belle histoire, très courte, que je conseille vraiment à tout le monde, aussi bien aux jeunes qu'aux moins jeunes, avec peut être plus d'appui pour le faire lire à certains enfants/adolescents.

2 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout mais ta chronique très positive me donne très envie de le découvrir : merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment un super livre que je ne regrette absolument pas d'avoir lu !

      Supprimer