vendredi 31 octobre 2014

[Chronique] La gloire de mon père







Auteur : Marcel Pagnol
Edition : Fotunio
Collection :
Date de parution : 25 août 2004
Pages : 216 pages
ISBN : 978-2-877-06507-8








Marcel Pagnol raconte, en qualité de témoin, les personnages de son enfance et la vie de famille d'un instituteur d'Aubagne, qui va s'animer avec la location d'une bastide dans la garrigue de l'arrière-pays marseillais où ils vont passer les grandes vacances. Cette villa dont rêve Marcel depuis toujours se nommera la Bastide neuve, il y passera les plus beaux jours de sa vie.
On y voit comment le petit Marcel parvient à épanouir peu à peu sa personnalité, celle d'un fils aîné de Provence, passionné par la lecture et les aventures dans les collines, partagé entre son amour exclusif pour la belle couturière, éternelle jeune fille incarnée par Augustine, qui sera une mère tendre et discrète, et l'admiration pour son père, Joseph le maître d'école, anticlérical et anti-alcoolique, mais profondément humain. Il ne deviendra complètement héros qu'en lui prouvant qu'il aime autant que lui ses chères collines, glorifié par un exploit de chasse. L'enfant se débat entre ses rêves et les découvertes parfois angoissantes de la réalité du monde où il vit : Les adultes peuvent aussi mentir...
Sentir qu'il est aimé et entouré, parvenue à être fier de ses parents et de lui-même est le défi même de cette belle et poignante histoire... à la fois unique et universelle.

Mon avis

Quand je suis retombée sur ces livres, qui avaient bercés mon enfance, je n'ai pu résister à les acheter. Souvenirs est à mon sens le plus grand chef d'oeuvre de Marcel Pagnol, et ce fut un réel plaisir de pouvoir me replonger dans cette histoire.

Ce roman autobiographique nous fait découvrir l'enfance de Marcel Pagnol, et plus particulièrement ses vacances dans la bastide loué par son père et son oncle sur les hauteurs d'Aubagne. Marcel Pagnol à une plume tellement enivrante qu'une fois plongée dans ses livres, j'ai toujours du mal à m'arrêter. Il fait sans aucun doute parti des mes auteurs préférés. Ce livre est tellement beau, doux, et simple que j'ai vraiment du mal à écrire cette chronique, ne sachant que vous dire si ce n'est "Foncez !".

Je crois que petite, ce qui m'a tant fais aimé cette histoire, c'est sans aucun doute le paysage. J'avais l'habitude de partir en vacance non loin d'Aubagne de et Sainte Victoire, j'adorai d'ailleurs passer devant cette montagne que je trouvais fascinante. Peut être me suis-je beaucoup identifié à l'enfant qu'était Marcel Pagnol grâce à ses fameux paysages que nous visitions tous les deux pendant nos vacances. L'auteur nous les décrit avec tellement d'amour que nous sommes obligés de rêver.

Et puis... Marcel Pagnol avait une famille incroyablement aimante, et tout semblait simple et beau. Bien sur, même si cette histoire est raconté par un adulte, elle est basé sur les souvenirs d'un enfant, ce qui enjolive certainement beaucoup de situations, mais il est tellement agréable de lire quelque chose sans peine, sans combat, sans pleurs...

Je crois que de toute manière, cette chronique ne pourra pas être constructive, j'aime trop ce livre pour parvenir à en parler autrement qu'avec des "trop beau, doux, magnifiques, rêve", alors si grâce à ça je vous ai convaincu, je prend ça comme une petite victoire. Si vous n'avez encore jamais lu la saga autobiographique Souvenirs de Marcel Pagnol, vous n'avez plus qu'a foncer vous la procurer !

2 commentaires:

  1. J'adore les films mais il faudrait que je tente les livres aussi ! C'est bizarre je suis au travail et j'ai tes articles depuis loin de tout et chez moi le dernier c'est loin de tout, je ne comprends pas, il va falloir que je regarde ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai tout mis à jour aujourd'hui, c'est peut être pour ça ! En fait je n'avais rien posté depuis loin de tout, et pour ne pas mettre 6 articles le même jour, j'ai décalé les dates de sorte à ce qu'il y en ai un par jour depuis jeudi dernier ;)

      Supprimer