dimanche 5 octobre 2014

[Chronique] Il m'aimait







Auteur : Christophe Tison
Edition : Le livre de poche
Collection : -
Date de parution : 8 mars 2006
Pages : 123 pages
ISBN : 978-2-253-11697-4









"Je ne pouvais pas parler, je n'y avais même jamais pensé tellement tout cela était de ma faute, tellement j'étais compromis et depuis si longtemps. Et puis, au fond, je l'aimais bien, Didier. depuis plusieurs années, je m'étais habitué à lui. A sa présence, à ses cadeaux et à son amour des enfants."
Le narrateur est aujourd'hui un adulte. Pendant toutes ces années, il a caché - par honte, par impuissance, par culpabilité ? - avoir été la victime d'un ami de la famille, Didier, qui pratiquera sur lui des attouchements sexuels permanents, jusqu'à l'adolescence. Mais tout n'est pas simple. Et si la victime n'avait pas que du dégoût pour son bourreau ? Et si le pédophile aimait l'enfant qu'il pollue et abîme pour le reste de sa vie d'homme ?

Mon avis

Encore une fois, ce livre m'a été donné par une amie, et le synopsis m'a tout de suite attiré. On ne peut pas dire de ce genre de livre qu'on les a aimé ou non, car il d'agit là d'un témoignage horrible sur une histoire "d'amour" entre un enfant et un adulte. J'ai été touchée par le récit de Christophe.

Christophe est encore un enfant lorsque Didier, un ami de la famille, commence à le toucher. Il ne comprend pas ce qui lui arrive et pense que c'est quelque chose de normal. Il n'en parle donc à personne et va même jusqu’à rendre visite volontairement à Didier. Peu à peu, une sorte d'histoire d'amour naît entre les deux hommes (plutôt entre l'enfant et l'homme) et Didier offre des tonnes de cadeaux à Christophe, il va même jusqu'à lui acheter une maison. Christophe nous raconte donc ici son histoire, horrible, mais qu'il ne comprenait pas...

Comme je vous le disais, je ne peux décemment pas dire que j'ai aimé ce livre, ou que j'ai passé un bon moment en le lisant. Non, j'ai détesté cette histoire, et ce Didier, qui est complètement fou. Mais j'ai lu ce livre très vite, et j'ai été extrêmement touché par ce témoignage. Différente des autres histoires pédophiles, Christophe pense que Didier est dans ses droits en lui faisant subir tout ça. Il prend leur histoire comme une histoire d'amour et s'en accommode pendant toute ses années.

Et ses parents ? Où étaient ces parents ? Ne se rendaient-ils compte de rien ? J'ai vraiment du mal à y croire. Je crois qu'au delà de Didier, ce sont les parents de Christophe qui m'ont laissés le plus dubitative. Un parent attentionné aurait du se rendre compte de tout ça, il n'aurait pas du laisser son enfant subir ces horreur...

Je me rend compte en me relisant que ma chronique n'en est pas vraiment une, mais il est difficile de vous chroniquer un récit pareil à celui la. Je ne regrette pas d'avoir lu ce livre, qui est une preuve de plus que l'être humain arrive parfaitement à être quelqu'un de détestable.

2 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout mais ça a l'air très intense comme lecture.

    RépondreSupprimer