jeudi 25 septembre 2014

[Chronique] End, tome 1








Auteurs : Barbara Canepa & Anna Merle
Edition : Edition Soleil
Collection : Metamorphose
Date de parution : 6 juin 2012
Pages : 52 pages
ISBN : 978-2-30200-959-2









Imaginez... Si le monde autour de vous jamais se mouvait. Si le murmure du vent et le chuchotement de la pluie se répétaient inexorablement dans leur devenir monotone... Si le silence, souverain, régnait jusqu'à ce que l'invisible ne soit vôtre... Tel est mon univers. Un monde où la berceuse du temps a cessé d'entonner sa complainte. Un monde anémié, privé de toutes couleurs, où les esprits et les âmes perdues trouvent enfin la paix dans leur mausolées solennels et sans âge... J'ai 13 ans. Elisabeth est mon nom. Mes cheveux sont blancs comme la vie. Si le coeur vous en dit, vous pourrez me rencontrer. Mais pour cela, il faudra mourir.

Mon avis

La première chose qui m'a attiré avec cette BD, c'est la couverture. Si vous me suivez, vous devez vous être rendu compte que j'aimais particulièrement la collection Métamorphose des Editions Soleil. En effet, j'ai acheté nombreuses de leurs BDs, et j'aime à chaque fois les dessins de tout leur catalogue.

L'univers de End est très particulier, et je suppose qu'il ne pourra plaire à tout le monde. On ne sait pas dans quel partie du monde on est, sommes nous en contact avec les vivants ou avec les morts ? Nous allons donc rencontrer Elisabeth, le jour de son enterrement. Plutôt tragique comme début d'histoire... Seulement voilà, Elisabeth assiste à tout ça, et elle ne cesse de se demander ce qui lui arrive. La plus touchée de toutes les personnes présentent à ses funérailles, c'est sans aucun doute sa petite sœur. Une fois retournée à l'école, ses amies vont d'ailleurs s'en rendre compte et vont tout faire pour lui venir en aide.

Comme je vous le disais, l'univers est très particulier, et c'est tout aussi bien une qualité qu'un défaut. En effet, j'aime beaucoup cette ambiance un peu morbide, qui nous met un peu mal à l'aise. Mais c'est une BD, et 52 pages pour décrire et pour nous faire découvrir ce milieu et cette ambiance, c'est trop peu à mon gout. J'aurai voulu en savoir plus, et c'est selon moi le gros défaut de la BD.

Les dessins par contre, sont sans aucun doute le gros point fort. J'adore le coup de crayon, les couleurs utilisés, les détails sur les personnages... C'est d'ailleurs grâce à ça que j'achèterai le tome 2. Parce que pour ce qui est des personnages, la aussi, je suis assez mitigée. En effet, même si on s'attache aux copines et à la sœur d'Elisabeth, je n'ai absolument rien ressenti pour cette dernière. Ni compassion, ni peur, ni rien. Pourtant, l'histoire porte quand même son nom et j'aurai aimé que l'auteur nous donne plus matière à s'attacher à elle...

Pour résumer, cette BD est donc une lecture en demi teinte. L'univers me plait beaucoup, bien qu'il soit trop peu décrit à mon gout, les dessins sont splendides, mais le liens que l'on a avec les personnages trop peu développé. J'ai tout de même passé un bon moment en le lisant, et j'ai hâte de pouvoir lire la suite !

2 commentaires:

  1. LOL tu sais je n'ai meme pas lu le résumé que j'aurais pris le livre seulement pour la couverture je crois. C'est dommage pas trop que ça manque sur plusieurs points.

    RépondreSupprimer