samedi 23 août 2014

[Chronique] Muchachas, tome 3







Auteur : Katherine Pancol
Edition : Albin Michel
Collection : -
Date de parution : 4 juin 2014
Pages : 611 pages
ISBN : 978-2-226-254446-7








Pour certaines, c'est l'heure de la revanche. Pour d'autres, celle de la délivrance. Ou de l'espérance. Tout se noue, se dénoue, se renoue. Les muchachas avancent à grands pa. On ne sait jamais ce qui va arriver. On retient son souffle, on croise les doigts. Et viva las muchachas !

Mon avis

Ce livre traînait dans ma PAL depuis un bon moment, mais je n'avais pas vraiment envie de me lancer. En effet, si vous me suivez, vous savez que le tome 2 avait été une grosse déception pour moi, bien que j'ai aimé le premier tome de la trilogie. Mais il fallait bien que je me lance, donc j'ai finis par le sortir.

Au début du livre, durant les premières pages de ma lecture, j'ai d'abord trouvé que l'histoire s'améliorait par rapport a celle du premier tome. J'étais donc plutôt emballée et agréablement surprise. J'ai donc lu les 300 premières pages sans problème, en appréciant assez ma lecture. Mais passé ces 300 pages, j'ai trouvé, comme dans le tome 2, que l'histoire tournait en rond, que c'était trop long et qu'il n'y avait pas de réel dénouement. Au final, mon avis sur cette lecture aurait pu être mitigé, mais j'ai tellement eu de peine à le terminer que je peux affirmer ne pas avoir aimé ce livre.

On va donc retrouver toutes les héroïnes des tomes précédents, Joséphine, Hortense, Zoé, Shirley, Stella et Léonie principalement. Chacune à une histoire et un combat différent, mais au final, tout est plus ou moins lié. Stella et Léonie vivent en France, tandis que Shirley est resté à Londres. Joséphine et Zoé, elles aussi, vivent en France, et Hortense finit par les y rejoindre. Il serai trop compliqué de résumer ce livre, et c'est un peu son point fort. Il raconte des histoires assez banales au final, sur beaucoup de personnes différentes. Son gros défaut, c'est sa longueur. En 600 pages, il ne c'est presque rien passé, juste deux grosses choses bien importantes. 600 pages pour 2 problèmes, c'est plutôt énorme.

Katherine Pancol à une plume bien particulière, que j'apprécie assez, même si elle n'a rien de très recherché. J'aime beaucoup la tournure de ses phrases et ses expressions, mais je n'ai pas compris ce roman, voir même cette trilogie complète. C'est le 6ième livre qui parle de Joséphine, d'Hortense et de Zoé, et à vrai dire, je commence à en avoir assez entendu à leur propos.

Ce n'est pas un mauvais livre, mais je pense qu'il s'adresse à certains lecteurs en particuliers, ceux qui aiment les livres simples, avec peu d'intrigues et pas de suspens en particulier, sur l'histoire de la vie. Moi, il m'a manqué trop de choses pour réellement apprécier cette lecture. Au final, j'étais contente de terminer la saga, et c'est pas forcément un bon point...

6 commentaires:

  1. J'ai lu seulement le 1, je ne sais pas trop si je lis les suivants car j'avais trouvé le premier tome dur ... (moi, une petite nature?non...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les tomes suivants sont quand même nettement moins dur... Hormis 2 ou 3 passages un peu violents, ça va !

      Supprimer
  2. Mince dommage que ça ne soit pas pour toi. Je n'ai jamais lu de livres de l'auteur et je ne suis pas dure que ça soit pour moi mais peut etre un jour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais bien aimé sa première saga (Les yeux jaunes des crocodiles), mais c'est vrai que la, pour le coup, je suis carrément déçue de celle ci...

      Supprimer
  3. Je lirai peut-être cette trilogie mais j'ai d'autres lectures avant!

    RépondreSupprimer